Coordination : Geneviève Colas - genevieve.colas@secours-catholique.org - 06 71 00 69 90

Identifier et prévenir la traite des enfants en France

Concevoir des outils  à destination des mineurs à risque de traite ou exposés à l’exploitation en France en mettant les jeunes au cœur même de l’élaboration même de ces outils, est l’un des axes de travail mené par ECPAT-France (www.ecpat-france.org). Ces derniers ont d’ailleurs été présentés au Conseil de l’Europe dans le but d’élaborer les lignes directrices pour l’élaboration d’outils d’information appropriés aux enfants migrants et ont été soulignés comme bonnes pratiques.

Sous forme de brochures et de vidéos conçues avec des enfants initialement à risques d’exploitation et stabilisés en environnement sécurisé, les outils proposés donnent des clefs aux mineurs isolés à risque de traite pour  leur permettre de connaître leurs droits, d’aborder leur situation et d’engager un échange sur ces sujets avec un adulte. 

Des messages courts et pragmatiques

Les outils élaborés avec les enfants posent en effet le cadre légal de la protection de l’enfance dans notre société afin que chaque mineur comprenne que le cadre européen et français lui donne le droit d’être aidé et accompagné. 
Le discours est court et pragmatique. Il permet à l’enfant d’envisager une perspective de sortie à partir du témoignage d’un pair, sans pour autant nier les difficultés du parcours et des démarches à engager ; pour exemple les difficultés des démarches pour être reconnu mineur pour les enfants étrangers isolés en France sont clairement nommées.

Une élaboration participative 

Nous partons du postulat que les mineurs qui ont été victime de traite ou d’exploitation et aujourd’hui « sécurisés » sont les mieux placés pour s’adresser de façon pertinente aux enfants à risque. 
Les outils ont donc été réalisés à partir de travaux menés en groupes de parole de mineurs, encadrés par leurs éducateurs et coordonnés par ECPAT. 

Le fond et la forme des différents supports (vidéos et brochures) ont été élaborés avec les enfants au travers de différents support de recueil de leurs expériences: dessin, sketch, expression orale, échanges…

Le but étant bien de recueillir la vision de l’enfant sur sa propre situation, de connaitre les éléments qui lui auraient manqués dans son parcours pour mieux engager une sortie d’exploitation et une prise en charge. 
Dans les enregistrements vidéos, les enfants s’expriment dans leur langue d’origine. Les traductions et/ou sous-titres sont toujours adaptées en collaboration entre l’enfant, ECPAT et l’interprète et ce afin que le résultat aille au-delà d’une simple traduction en restant fidèle à leur parole et à la forte dimension interculturelle indéniable. Les langues retenues, et régulièrement mises à jour sur le site d’ECPAT, correspondent à des besoins identifiés auprès d’acteurs de terrain en contact avec les jeunes (associations, institution, Aide Sociale à l’Enfance, Protection Judiciaire de la  Jeunesse…)

La place de ces outils participatifs dans l’action d’ECPAT

Elaborer des outils avec et pour les jeunes est pour ECPAT la concrétisation d’une démarche plus large qui place l’enfant – et plus spécifiquement les victimes de traite - au cœur de ses missions, tant en termes de plaidoyer que de formation ou d’actions.

Des supports à la relation

Ces outils  diffusés gratuitement et accessibles à tous, s’inscrivent dans un processus de rencontre et d’accompagnement entre ECPAT, les différents acteurs en contact avec les enfants et les enfants eux-mêmes. Ils sont mis à disposition lors d’actions de formation à destination des professionnels en lien avec les mineurs (institutions, associations, police, magistrats, avocats, éducateurs …) mais peuvent être téléchargés et/ou commandés par tous et à tout moment.

Ces outils sont de réels supports permettant de travailler avec l’enfant les questions d’exploitation et de traite.

Des invitations à la reconstruction

Au-delà d’être des supports techniques d’accompagnement, ces outils sont de réels vecteurs de mobilisation des enfants comme premier facteur indispensable à la sortie de traite.

Pour un enfant à risque, le fait de se reconnaitre dans le contenu de ces outils peut susciter l’envie/la possibilité de faire de lui-même un premier pas vers la sortie.

En entendant un « pair » il peut oser croire en une possible prise en charge. Confronter un jeune à des expériences positives de jeunes ayant traversé un parcours similaire est un réel levier d’accroche.

Plus avant, pour les jeunes ayant participé à l’élaboration des outils le bénéfice est tout aussi grand ; en effet être entendu, écouté, consulté, être acteur pour venir en aide à d’autres sont autant  d’amorces de reconstruction personnelle et psychique.

C’est en effet pour ces enfants l’occasion de valoriser leurs expériences, leurs parcours, ce qu’ils sont devenus, et d’exprimer leur vision sur ces problématiques. Leur passé, souvent traumatique, leur donne en effet une faible considération d’eux-mêmes ; les rendre acteurs dans la lutte contre l’exploitation des enfants les aide également à sortir de leur statut de « victime ».
 
Accéder aux outils : 
> Des vidéos en 29 langues
> Des livrets en 23 langues

ECPAT, une ONG internationale présente dans 91 pays dans le monde

Son mandat

Lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants sous toutes ses formes
Promouvoir les droits de l’enfant
Lutter contre toutes les formes de violence et d’exploitation des enfants et des jeunes de moins de 25 ans.

Ses missions

Plaidoyer auprès des décideurs politiques et acteurs économiques
Formation des professionnels en contact avec les mineurs à risque et/ou victimes de traite des êtres humains
Sensibilisation auprès de la société civile
Favoriser la participation des enfants aux projets de lutte contre la traite et de protection des victimes. 

 

Andréa Couzy et Aurélie Jeannerod, pour ECPAT, ont contribué au document ci-dessus.


S'inscrire à notre newsletter